Avancée dans la recherche contre le paludisme

06 mai 2015

La phagocytose précoce des globules rouges déficients en glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD) est connue pour prévenir les accès sévères du paludisme chez les populations porteuses de ces mutations génétiques. L'équipe d’Élisabeth Davioud-Charvet (UMR 7509 CNRS / Université de Strasbourg - ECPM) a montré que l’on pouvait mimer les effets protecteurs de la déficience G6PD par de petits électrophores sans entrainer l’hémolyse des globules rouges sains. La tête de série antipaludique générerait dans une cascade de réactions redox l’accumulation spécifique d’hémichrome dans les membranes du globule rouge parasité, ce qui déclenche la phagocytose par les macrophages humains. Cette étude ouvre la voie au développement de molécules antipaludiques innovantes et a fait l’objet d’une publication acceptée dans Antioxidant & Redox Signaling parue en mai.

Schéma décrivant l'arrêt du développement parasitaire

Référence

Max Bielitza, Didier Belorgey, Katharina Ehrhardt, Laure Johann, Don Antoine Lanfranchi, Valentina Gallo, Evelyn Schwarzer, Franziska Mohring, Esther Jortzik, David L Williams, Katja Becker, Paolo Arese, Mourad Elhabiri, Elisabeth Davioud-Charvet.

Antioxid Redox Signal. 22(15), May 20, 2015. 10.1089/ars.2014.6047 

Contact chercheur

Elisabeth Davioud-Charvet, Chimie bioorganique et médicinale, UMR CNRS 7509 – European School of Chemistry, Polymers and Materials (ECPM), F-67087 Strasbourg, France

Courriel : elisabeth.davioud@unistra.fr
Tel: +33 3 68 85 26 20 

CDEFI - Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d'Ingénieurs CTI - Commission des Titres d'Ingénieur EUR-ACE® system - European Accreditation of Engineering Programmes Université franco-allemande Fédération Gay Lussac Alsace Tech - Grandes écoles d'ingénieurs, d'architecture et de management Conférence des Grandes Écoles AICS - Association des Ingénieurs de Chimie Strasbourg