L'ECPM a célébré ses 20 ANS

Le 27 novembre, l'ECPM a célébré ses 20 ans sous la thématique "Chimie, climat, environnement".Image du public lors des 20 ans de l'ECPM

Après un bref historique de la fusion, en 1995, entre l'École européenne des hautes études des industries chimiques de Strasbourg (EHICS), l'École d’application des hauts polymères (EAHP) et du magistère matériaux de l'Université Louis Pasteur, et une conférence de Gérard Férey sur les MOFs et leur application, notamment, dans la lutte contre le réchauffement climatique, une table ronde a réuni de grands décideurs de l’industrie chimique. Xavier Susterac, président de BASF France,  Russel Mills, global director, Energy and climate change policy, de The Dow Chemical Company, Pierre-Etienne Bindschedler, président de SOPREMA, Dominique Jullien, Directeur du département de Chimie Analytique / Recherche avancée chez L'Oréal S.A, et Francis Laroppe, UAP manager du département recyclage de Constellium ont ainsi exposé, devant un amphi bondé, les solutions que développent déjà les industries chimiques pour lutter contre le réchauffement climatique et, plus largement, pour un développement durable.

Il a été question, lors de cette table ronde de recyclage, d’économie circulaire, d’innovations par des molécules et carburants bio – sourcés. Plusieurs exemples ont illustré l’action des entreprises ; l’usage des énergies renouvelables en autoconsommation, l’oxycombustion pour réduire les émissions de NOx, les plastiques bio dégradables… Dans tous  les points essentiels de la transition énergétique on retrouve la chimie ; la chimie des fibres et du polystyrène pour l’isolation de l’habitat, l’allègement des structures dans l’automobile et l’aéronautique pour diminuer les consommations, ce sont  ici les chimies des polymères et de l’aluminium qui sont concernées. Les grandes pales de 60 m des éoliennes ne pourraient exister sans les fibres de carbone et le polyester des composites. L’énergie photovoltaïque nécessite du silicium purifié issu de la chimie métallurgique, l’estérification des huiles végétales fournit les bio – carburants du diesel. Les bioplastiques vont voir le jour grâce aux molécules extraites de la cellulose par une biochimie complexe.

« Si les climatologues du GIEC constatent et modélisent le changement climatique, a conclu Jean-Claude Bernier, co-fondateur de l’ECPM et animateur de la table-ronde, la chimie innove et produit pour combattre ses effets. Le slogan de la COP 21 devrait être : le changement climatique est un problème, la chimie, c’est la solution. »

Téléchargez le programme en pdf

 

Photo : Patrick Boehler - Strasbourg Photo

 


CDEFI - Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d'Ingénieurs CTI - Commission des Titres d'Ingénieur EUR-ACE® system - European Accreditation of Engineering Programmes Université franco-allemande IAR Fédération Gay Lussac Alsace Tech - Grandes écoles d'ingénieurs, d'architecture et de management Conférence des Grandes Écoles AICS - Association des Ingénieurs de Chimie Strasbourg