Une moisson de prix pour la recherche à l'ECPM

20 juillet 2018

L’année 2018 a été riche en prix et distinctions non seulement pour les chercheurs de l’ECPM mais aussi pour ses anciens élèves et doctorants !  Ces prix  sont une reconnaissance de la qualité de leurs travaux, mais aussi de leur inventivité, leur dynamisme et du rayonnement de la recherche dans la société.

 

Médaille d'argent des Talents du CNRS pour Jean-François LUTZ.

Parmi les Talents 2018 du CNRS, Jean-François Lutz est lauréat de la médaille d’argent en tant que pionnier de la chimie macromoléculaire de précision. Jean-François a rejoint l’ICS en 2010 et y a développé des travaux mondialement reconnus sur les polymères à séquences contrôlées. En particulier, il a été un des premiers à montrer que les séquences de monomères des polymères synthétiques peuvent servir à stocker des messages moléculaires décryptables. Ces nouveaux polymères ouvrent des perspectives inédites pour la lutte anti-contrefaçon, la traçabilité de produits et le stockage de données.

 

Médaille de bronze des Talents du CNRS pour Christine CARAPITO.

Christine CARAPITO travaille à l’interface de la chimie analytique, de la biologie et du développement d’outils bioinformatiques au développement de méthodologie de spectrométrie de masse et de bioinformatique pour l’analyse protéomique à l’Institut Hubert Curien dont fait partie de DSA. Ces recherches ouvriront demain les portes d’une médecine personnalisée.

 

Joanna Wencel-Delord a obtenu le prix « Emergence » de Marc Julia décerné par la DCO de la SCF.

Ce prix récompense les jeunes chercheurs débutant leur carrière pour leurs contributions en tant que chercheurs permanent. La recherche de Joanna Wencel-Delord porte principalement sur le développement de nouvelles méthodologies de synthèse éco-compatibles pour accéder à des composés chiraux à haute valeur ajoutées au sein de l’UMR 7042. Pour cela différentes approches sont étudiées, ie. l’activation de liaisons C-H asymétrique, la chimie des iodanes chiraux et la photocatalyse. L’ensemble de ces travaux a été recomposé par cette distinction mettant en lumière la chimie Strasbourgeoise.

 

Jean-François Nierengarten (ECPM, Université de Strasbourg et CNRS - UMR 7042) a obtenu le prix 2018 de la Division de Chimie de Coordination de la Société Chimique de France (SCF).

Cette année, le prix a récompensé un chercheur confirmé pour ses contributions dans le domaine de la chimie de coordination. Jean-François Nierengarten est l’auteur de contributions majeures en chimie des fullerènes, en chimie des complexes cuivreux luminescents et en chimie supramoléculaire. Les thématiques abordées sont vastes et vont de la synthèse à des applications dans le domaine des matériaux moléculaires en passant par l’élaboration d’édifices supramoléculaires à propriétés électroniques originales. Avec son équipe, il a en particulier abordé des problématiques innovantes en chimie de coordination et a été l’un des premiers à reconnaître le potentiel des complexes cuivreux en tant que matériaux électroluminescents. Cette thématique est aujourd’hui un axe de recherche majeur de la chimie moléculaire du cuivre.

 

Frédéric Leroux a été élu membre de l’Académie Européenne des Sciences et des Arts (AESA), dans la section Sciences naturelles.

L’Académie compte plusieurs spécialités : Sciences humaines, Médecine, Arts, Sciences naturelles, Sciences sociales/droit/économie, Sciences techniques/environnementales, Religions mondiales et Gouvernance d'entreprise et publique. Parmi les 2000 membres figurent 8 lauréats du prix Nobel. Ainsi, le Dr. Leroux, directeur de l’UMR 7042, rejoint une société de chercheurs reconnus à l’échelle internationale au sein d’une institution ouverte aux plus grandes universités, hôpitaux universitaires et laboratoires. Les maîtres-mots de cet excellent réseau scientifique sont “Transnationality”, “Interdisciplinarity” et “Building Bridges”. L’AESA œuvre à consolider les relations entre les chercheurs du monde entier et à consacrer les valeurs universelles via le partage du savoir et le développement de la connaissance humaine.

 

Prix de l’innovation aux 24h IAR pour Loïc JIERRY

Le pôle de compétitivité dédié à la bioéconomie, IAR (Industrie et Agro-ressources), a récemment récompensé le Pr. Loïc JIERRY (Institut Charles Sadron – UPR 22) en lui attribution l’Award de l’Innovation 2018 pour ses travaux portant sur la conception d’un support de catalyseurs flexible à base de mousses polymères à cellules ouvertes : la modification chimique de la surface de ces mousses par des polyphénols ou catécholamines permet l’ancrage robuste de différents catalyseurs organiques ou minéraux, ainsi que le greffage d’enzymes. Ces résultats permettent d’entrevoir des applications pour l’industrie chimique, la dépollution de l’eau/l’air et les bioraffineries.

 

Cathie VIX-GUTERL promue Chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur

Chercheuse CNRS, actuellement directrice de l'Institut Carnot Mica, directrice de l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA) jusqu'au 1er janvier 2018, Cathie Vix-Guterl, a également reçu la médaille de l'Innovation du CNRS en 2016.



Prix de thèse de l’Université de Strasbourg pour Sarah ZAHOUANI,  Geoffrey COTIN et Christian LANSHOEFT

Sarah Zahouani et Geoffrey Cotin sont tous deux d'anciens élèves de l'ECPM, diplômés en 2014 et ont défendu leur thèse en 2017.

Sarah ZAHOUANI est actuellement chercheuse post-doctorante en mécanochimie sous la supervision de Loïc JIERRY, et elle a obtenu son prix de thèse laboratoire "Biomatériaux et Bioingénierie" (U1121), encadré par le Dr. Philippe LAVALLE.

Geoffrey COTIN, lauréat du prix de la société des amis des universités de l’Académie de Strasbourg a préparé sa thèse dans le "Département de chimie des matériaux inorganiques (DCMI) de l'IPCMS" (UMR 7504) sous la direction de Sylvie BÉGIN .

Christian LANSHOEFT a préparé sa thèse de doctorat au sein de l’Institut Hubert Curien (UMR 7178), dans le Département des sciences analytiques (DSA) sous la direction de Sarah Cianférani. Il est désormais Lab Manager chez Novartis à Bâle.

 

Prix National Étudiant de la Société Française des Inégnieurs des Plastiques

Pierre Furtwengler, ingénieur ECPM 2014, est lauréat du le Prix National Etudiant 2018 de la Société Française des Ingénieurs des Plastiques ( pour ses travaux de thèse sur la synthèse et caractérisation de nouveaux synthons et mousses biosourcés, à partir de sorbitol réalisée sous la direction de Luc Averous ) l'ICPEES.

CDEFI - Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d'Ingénieurs CTI - Commission des Titres d'Ingénieur EUR-ACE® system - European Accreditation of Engineering Programmes Université franco-allemande IAR Fédération Gay Lussac Alsace Tech - Grandes écoles d'ingénieurs, d'architecture et de management Conférence des Grandes Écoles AICS - Association des Ingénieurs de Chimie Strasbourg